ENQUÊTE anime depuis près de 10 ans des ateliers d’éducation à la laïcité et aux faits religieux auprès des enfants de 8-11 ans ; en ces temps perturbés, nous mettons à disposition des animateurs un “best of” de nos activités les plus ludiques et aisées à mettre en place auprès des enfants. Vous pouvez télécharger gratuitement le manuel pour découvrir les 10 activités thématiques : symboles, récits d’origine, lieux de culte, pratiques, mais aussi la diversité des convictions, la laïcité concrètement, des figures religieuses variées…

Précaution : les activités et points de connaissance présentés dans ce manuel sont régulièrement revus et édités par nos soins. En l’état actuel, ils constituent une ressource intéressante pour les animateurs, dès lors qu’ils sont pris en main en accord avec un positionnement alliant neutralité et pédagogie du questionnement. Nous recommandons donc, avant la mise en place de toute activité sur le sujet, de prendre connaissance de cette page, dédiée à cet enjeu du positionnement.

Nous proposons, à compter de fin août 2020, pour une durée de 7 mois, une mission de service civique pour les missions suivantes :

  • appui au developpement et à la création de nouveaux outils pour l’animation de nos ateliers,
  • participation à l’animation de divers ateliers,
  • participation à la vie de l’association.

Vous trouverez la fiche de poste complète ici

Février 2020, “Peut-on refuser d’embaucher un dalmatien?”- Sophie Gouriou, service civique ENQUÊTE.

En ce mardi matin de vacances, Marion retrouve les jeunes d’un centre social de Villiers-le-Bel pour un atelier débat. Les six collégiens, cinq garçons et une fille – la plus jeune du groupe- installent un cercle de chaises, le téléphone encore à la main. « On laisse les téléphones de côté pour commencer ? »  suggère Marion, avant de présenter les règles du jeu : « aujourd’hui, grâce à un quiz, on va parler de la laïcité dans votre vie de tous les jours. Par équipe, vous allez réfléchir sur une phrase, dire si elle est vraie ou fausse selon vous, en justifiant votre réponse. ».

Parce qu’on est dans un pays libre 

Lire la suite