Comme à chaque fin d’année scolaire, ENQUÊTE recrute son équipe d’animateurs et animatrices pour animer des ateliers ludiques d’éducation à la laïcité et aux faits religieux, pour la rentrée de septembre 2021. Ces ateliers ont lieu à Paris toute l’année scolaire, et sont à destination d’enfants de 8 à 12 ans. Consultez la fiche de poste et contactez-nous !

Juin 2021, « Lucien réfléchit… » – Anaël Honigmann, responsable de la formation

Ce matin, dans une classe de CM1 de Noisy-le-Sec, j’anime une séance avec l’enseignante, afin de lancer un travail au long cours sur la laïcité. La méthode ? “Nous allons vous proposer 6 phrases, et pour chaque phrase, nous allons nous demander s’il s’agit de quelque chose qu’il est possible de savoir ou s’il s’agit de quelque chose qu’il est possible de croire. Le but n’est pas de trouver la bonne réponse pour chaque phrase. Le but, c’est d’expliquer pourquoi on a choisi savoir ou croire, d’écouter les idées des camarades, de réagir à ce qu’ils dissent ; de dire si on est d’accord ou pas d’accord ; bref, de réfléchir ensemble aux sens de ces deux mots. Moi, je vais noter toutes vos explications, et ça nous donnera des définitions.

Lire la suite

Nous proposons, à compter de fin août 2021, pour une durée de 8 mois, une mission de service civique pour les missions suivantes :

  • appui au développement et à la création de nouveaux outils pour l’animation de nos ateliers,
  • participation à l’animation de divers ateliers,
  • participation à la vie de l’association.

Vous trouverez la fiche de poste complète ici.

Février 2021, « De Adam et Ève à la laïcité » – Simon de Cazenove, animateur ENQUÊTE

L’atmosphère est surchauffée quand j’entre dans cette classe de CM1-CM2 du 11ème arrondissement de Paris. Les radiateurs sont brûlants : une réelle différence avec le froid extérieur qui s’est durablement installé depuis 2 jours. Une fois la moitié de la classe partie avec une autre animatrice, me voici face aux douze enfants de mon groupe. Après avoir fait un point sur la décoration du plateau de jeu et la fabrication des pions, nous abordons la question des récits d’origine. Il reste quarante minutes, il est vendredi après-midi, les enfants sont fatigués et pas mal agités. A moi de jouer…

« Bon, on va faire une activité en plusieurs groupes. » Du regard, j’identifie 4 groupes de 3. Il va falloir faire preuve de diplomatie : « Bon, OK, S et I… vous pouvez rester ensemble, par contre E et J, je vais vous séparer pour changer un peu… » Les groupes sont constitués. Je leur distribue des planches d’images illustrant des « récits de création » issus de différentes religions : le premier provient de la religion de la Grèce antique, le second est un récit hindouiste, et le troisième résume les récits bibliques et coraniques. Tandis que je leur lis ces trois récits, les enfants cherchent à associer récit et image. Comme il y a plusieurs images par récit, ils doivent ensuite les remettre dans l’ordre.

Lire la suite

Décembre 2020, “Des oreilles et des dieux” – Simon de Cazenove, animateur ENQUÊTE

Ce mardi 8 décembre, j’arrive à l’école Saint-Maur à 15h, pour le début de l’atelier. Il en reste deux, avant les vacances de Noël. Ce qui est prévu aujourd’hui… voyager en Asie ! Enfin, pas vraiment, c’est compliqué avec la situation sanitaire actuelle, d’autant que je n’ai pas passé de test PCR depuis longtemps… Le voyage en Asie sera métaphorique puisque nous allons parler aujourd’hui de l’hindouisme et du bouddhisme. Après avoir récupéré les enfants dans la cour, être monté avec eux dans leur classe et avoir fait l’appel, je leur demande ce qu’ils savent de l’hindouisme ; plusieurs réponses : « c’est une religion polythéiste », « c’est la religion des Indiens », « c’est Ganesh », « ils prient des dieux et des animaux en même temps »… Bon, si c’est approximatif, je dois avouer que c’est pas mal comme premières réponses à chaud. Je leur demande s’ils connaissent quelques dieux hindouistes. Sans surprise, Ganesh vient en premier. Puis quelques hésitations, mais j’entends Vishnou. Je les aide pour le troisième, en écrivant au tableau les premières lettres, Shi, en indiquant que ça se prononce « chi »… Le nom est trouvé : Shiva. C’est nettement plus difficile pour le dernier dieu que je voulais leur faire deviner, j’écris Brahma.

Lire la suite