Interview de Yacine Hilmi

Yacine HILMI 2

Yacine Hilmi, directeur de l’Institut Hozes

Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer pourquoi vous avez décidé d’aborder ces thèmes de laïcité et faits religieux avec les enfants ?

 

Je suis Yacine Hilmi, directeur de l’institut Hozes qui est un institut de formation qui s’adresse aux cadres religieux, notamment les imams, via une formation de français et de découverte des institutions. Nous proposons aussi des cours de langue arabe pour enfants et adultes. Nous visons à favoriser l’instruction de la jeunesse, notamment musulmane, pour qu’elle puisse découvrir une culture, une religion, mais aussi développer un esprit de partage, d’ouverture de tolérance et de respect.

Nous favorisons aussi les rencontres et le dialogue inter-religieux entre jeunes, comme par exemple récemment une rencontre entre jeunes musulmans et jeunes juifs, autour d’un projet solidaire. Notre institut oeuvre pour le vivre-ensemble, voire pour quelque chose de supérieur que j’appelle le « construire-ensemble ».

 

Pourquoi vous êtes-vous tourné vers ENQUÊTE ?

 

Notre institut travaillant avec des enfants et des adolescents, il me semblait essentiel de nous former pour expliquer aux enfants ce qu’est la laïcité. De creuser les moyens d’aborder cette notion de façon pédagogique, alors qu’elle est souvent mal comprise, notamment par la jeunesse. C’est la consultation de votre site internet qui a entrainé un déclic, car il met en avant les moyens et pédagogiques que vous avez développés. Ce dont nous avions besoin.

C’est pourquoi nous avons sollicité ENQUÊTE. J’ai jugé essentiel de pouvoir former nos animateurs et mais aussi les représentant de différentes associations partenaires qui ont un lien avec la jeunesse.

 

Qu’est-ce que vous retirez de la formation ? Quelles sont les prochaines étapes ?

 

Nous avons suivi une formation d’une matinée, qui a été très utile. Même si trop courte ! Nous étions une dizaine de personnes, animateurs et responsables associatifs. Elle m’a personnellement permis de pouvoir aborder d’une façon pertinente la question de la laïcité, mais aussi les clichés sur l’autre dans ce champ des convictions. Il s’agit de pouvoir aborder ces discussions de façon apaisée.

Le temps est passé vite ; mais c’est une première étape. J’espère que nous pourrons bénéficier d’autres formations. Nous sommes à la recherche d’un maximum d’outils ; le lien est maintenant créé avec ENQUÊTE. Il nous permettra de faire un retour sur ce que nous allons mettre en place, et avancer.